Démarche du théâtre législatif

 

De quoi s'agit-il?
 

Ce nouveau dispositif de démocratie participative est l’aboutissement des techniques du Théâtre de l’OppriméE développées en Amérique latine puis à travers le monde depuis les années 1970. Il utilise le théâtre forum et une forme théâtralisée d’assemblée démocratique pour proposer et engager diverses pistes d’actions individuelles, collectives et institutionnelles pour réduire les inégalités sociales.

Acteurs mobilisés dans un événement de théâtre législatif

Acteurs : des personnes qui reflètent et témoignent, par le jeu théâtral, des expériences vécues de discriminations et de stigmatisation.

Spectateurs  : citoyenNEs de tous âges et diverses origines qui assistent à cette représentation théâtrale

Spect-acteurs :  des spectateurs qui proposent des pistes de solution aux problèmes exposés et qui les expérimenter sous forme théâtrale

Aviseurs : personnes qui par leurs connaissances, positions et engagement sociaux, conseillent sur les meilleures avenues de changement de pratiques et de politiques pour améliorer les accès aux droits de citoyenNEs

Décideurs : personnes qui ont un pouvoir politique ou d’influence pour apporter des modifications de politiques, de pratiques ou de règlements institutionnels afin de favoriser un meilleur exercice des droits.

Meneur de jeu : appelé aussi Joker, personne qui agit d’intermédiaire-médiateur entre les acteurs, les spectateurs et spect-acteurs

Maître de Cérémonie (MC) : personne qui mène l’assemblée de Théâtre législatif du début à la fin.

 

Déroulement d'un événement de théâtre législatif

Il se décompose en 3 étapes : Observer, Agir, Voter

1. Observer (en spectateur)

Après une introduction faite par le MC sur le déroulement et les procédures de l’évènement, les acteurs présentent une courte pièce de théâtre forum illustrant des problèmes vécus dans une communauté autour d’un sujet donné. Chaque spectateur (citoyen, aviseur politique, ÉluEs, etc.) est invité à observer la pièce avec un regard critique en identifiant « des moments chocs » qui selon lui soulèvent des problèmes qu’il sera intéressant de résoudre dans la partie forum qui suivra.

2. Agir (en spect-acteur)

Guidés par le meneur de jeu, les spectateurs sont encouragés à devenir spect-acteurs en identifiantlces parties chocs qui posent problème, en discutant des causes possibles et en identifiant des pistes de solutions. S’ouvre alors le forum théâtral où quelques personnes de l’auditoire ont l’occasion de proposer et de tester des pistes de solutions en improvisant sur scène, avec les acteurs, des alternatives à ce qui a été présenté initialement. Ensuite, un brainstorming est fait avec le public pour envisager des solutions systémiques aux problèmes explorés. À travers les échanges multiples et la recherche de solutions apparaissent alors des pistes de changements institutionnels, législatifs ou politiques qui permettent de répondre aux enjeux soulevés dans les scènes présentées.

3. Voter (en co-proposeur)

Les spect-acteurs proposent par écrit des pistes de transformations institutionnelles. Ces propositions sont triées et analysées par des juristes invités, des techniciens (les aviseurs) et des élus, défendues et critiquées par des spect-acteurs puis soumises au vote à main levée dans un mode d’assemblé délibérante démocratique.