Formation

Mise au jeu, dans son rôle de multiplicateur, offre ponctuellement des formations en théâtre participatif d'intervention.

 

PRENDRE PART

FORMATION SUR LA MOBILISATION CITOYENNE PAR L’ART PARTICIPATIF

 L' occasion d’apprendre nos techniques pour les intégrer à votre pratique !

Une formation dynamique, participative et transformatrice garantie !

 

Pour qui : citoyenNEs avec ou sans expérience artistique, intervenantEs communautaire, syndicalistes, militantEs  dans le milieu étudiant, gestionnaires, décideur des domaines publics et privés.

Pour quoi :

Pour mobiliser les membres de votre organisme, pour mieux comprendre les enjeux qu’ils vivent et ainsi mieux répondre à leurs besoins

Pour ouvrir un espace de dialogue entre les membres de votre équipe de travail qui vit des difficultés de communication

Pour apprendre à mieux connaitre vos collaborateurs et faire évoluer les méthodes pour mieux travailler ensemble

Pour explorer différentes facettes d’une thématique complexe, selon les points de vue des différents acteurs

 

REPORTÉ À
Dates et horaires : 
samedi 18 février de 9h à 17h 
ET dimanche 19 février de 10h à 17h
 
Lieu :  au 5055 A rue Rivard à Montréal H2J 2N9
 
Coût : 150 $
 

 

Description

Cette formation portera sur l’usage des méthodologies participatives, développées au fil du temps à Mise au jeu, pour favoriser la mobilisation citoyenne sur des enjeux controversés et complexes. Une emphase sera mise sur le théâtre législatif comme outil de transformation de soi et de transformation sociale.  Un intérêt particulier sera porté au travail de médiation que nécessite la mise en place de projets de théâtres législatifs et à la définition des principaux enjeux et défis qui en résultent.

 

Le théâtre législatif

Ce nouveau dispositif de démocratie participative est l’aboutissement des techniques du théâtre de l’OppriméE développées en Amérique latine puis, à travers le monde, depuis les années 1970. Il utilise le théâtre forum et une forme théâtralisée d’assemblée démocratique.

C’est à partir de 1992 qu’Augusto Boal, revenant au Brésil après un long exil en Europe, alors qu’il est élu comme député à la Chambre législative de Rio de Janeiro, commence à expérimenter cette formule qui vise essentiellement à développer la démocratie à travers le théâtre. De la même manière que le Théâtre de l'Opprimé permettait aux spectateurs de devenirs protagonistes de l'action dramatique, le théâtre législatif fera du citoyen un co-législateur. Depuis, au Québec, en Europe et aux Etats-Unis, des expériences sont menées dont nous pourrons tirer des enseignements.

 

Objectifs et résultats visés

Permettre aux participants :

- L’expérimentation du jeu corporel et de techniques d’expression théâtrales simples inspirées des techniques du théâtre de l’oppriméE.

- De découvrir peu à peu les enjeux de pouvoir qui conditionnent les vies et les relations des usagers avec les professionnels, gestionnaires, décideurs et autres citoyens qu’ils côtoient dans leur quotidien.

- L’appropriation de repères théoriques sur les techniques utilisées pour assurer la maîtrise des fondements de cette approche artistique particulière du théâtre législatif.

- D’entrevoir par l’expérimentation et la discussion, des applications concrètes dans nos milieux de pratique et de vie.

  

CO-FORMATEURS

Luc Gaudet, fondateur, directeur artistique, Mise au jeu

Avec l’équipe Mise au jeu qu’il a fondé en 1991, Luc Gaudet multiplie ses expériences sur l’utilisation du jeu, du théâtre et du cinéma participatifs comme outils de formation, de mobilisation et de développement social au Québec et à l’étranger.

Depuis 2010, il participe aux travaux du Réseau québécois en innovation sociale (RQIS) est activement associé à l’équipe PRAXCIT du Centre de recherche de Montréal sur les inégalités sociales, les discriminations et les pratiques alternatives de citoyenneté (CREMIS), au Réseau Outils de paix et au Groupe de recherche et de formation sur la pauvreté au Québec. Récemment, la Fondation Carold lui décerne la bourse Alan Thomas lui permettant de consacrer une année à la recherche sur des enjeux propres à stimuler la participation citoyenne et renforcer la société civile. 

 

Chantale Mailhot, Professeure agrégée, Département de management (HEC Montréal) Professeure associée à la Chaire de leadership Pierre-Péladeau

Chantale Mailhot est professeure agrégée en gestion à HEC Montréal. Ses travaux portent sur la transformation sociale dans une perspective de la pratique. Ils s’articulent autour de quatre thèmes principaux : les pratiques de transformation sociale et leur management, les liens entre les savoirs académiques et les savoirs pratiques et expérientiels, les controverses et les processus collectif d’évaluation et la performativité des outils de gestion (outils de prise de décision, outils de meure des impacts sociaux, etc.). Du point de vue de l’enseignement, elle se spécialise dans la formation en  habiletés de direction, la prise de décision et la gestion d’enjeux controversés.

 

Public visé et conditions de participation :

Toute personne engagée dans l’amélioration des conditions de vie de son milieu, sans aucun pré-requis  que l’envie d’aller à la rencontre de l’Autre, de Soi et de déduire ensemble des enseignements de cette disposition. L’atelier se déroulera majoritairement en français mais il n’est pas requis que le français soit la langue maternelle et complètement maîtrisée.

Il est recommandé de porter des vêtements confortables pour bouger aisément !

 

 

Pour réserver votre place, vous pouvez vous inscrire en ligne ou contacter directement Cloé Daguet au (514) 871-0172 ou cloed@miseaujeu.org